CONTACT

D.AD.R.Cie

64 rue Magenta 

53000 Laval

dadrcie@gmail.com

+33 (0) 6 76 92 76 18

  • Twitter Basic
  • Facebook Basic

David DROUARD, né en Mayenne, se découvre danseur et chorégraphe à 15 ans, après huit années de formation en musique avec la clarinette. Il se forme au Conservatoire National de Nantes. Au Conservatoire National Supérieur de Lyon, il y découvre Odile Duboc, rencontre déterminante pour le jeune danseur. Il la suit au Centre chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort puis commence sa carrière auprès d’Odile Duboc et du CCN de Belfort pendant plusieurs années. Il découvre Jiri Kylian au Nederlands Dans
Theater comme assistant chorégraphe de Lionel Hoche


Il expérimente parallèlement le théâtre et le cinéma en participant à la réalisation d’un court-métrage commandé par ARTE au Luxembourg intitulé « Era Méla Méla ». Il pousse sa réflexion en créant Gravity, un quatuor présenté au Festival d’Avignon en 2008. Il affirme son style et son langage et reçoit le Premier Prix de la Fondation Noureev au Concours International de Danse de Paris.
 

Pendant plusieurs années, il s’engage auprès de la maison Hermès sur des contrats de créations internationales. Le résultat de ses expériences est d’autant plus marquant que la traversée de ces
divers univers est au coeur de sa pratique de la danse. Il a collaboré avec la Compagnie Michèle Noiret à Bruxelles sur la pièce Hors Champ et sur le solo de Michèle Noiret Palimpseste présenté pour la première fois au Festival d’Avignon en juillet 2015. Ils ont également collaboré sur un court métrage scénique, L’Escalier Rouge, créé le 16 février 2016 au Théâtre national de Bruxelles.

‚Äč

Actuellement, David est assistant sur la prochaine création de Michèle Noiret pour Charleroi Danse 2019, collaborateur sur la création du pianiste performeur Alvise Sinivia, ancien pensionnaire de la Villa Médicis et sur la création du solo « ERSILIA » et auprès de la danseuse chorégraphe Soraya Thomas (Ile de la Réunion).
 

David Drouard a déjà réalisé un tryptique imaginé : (F)aune, un solo autour de L’après-midi d’un Faune de Nijinski, (H)ubris, un quintette chorégraphique et numérique, et enfin (S)acre, un concert chorégraphique féministe et végétal de douze interprètes, créé en octobre 2017. Il est actuellement en préparation du prochain projet « MU » avec sept interprètes contemporains et/ou issus du Krump. Dans le cadre d’un CLEA avec le CDC La Briqueterie, co imaginé avec le pianiste Alvise Sinivia, David mène un travail autour de la question du lien entre mouvement et son, à la fois dans le champ chorégraphique que musical.